Une petite journée à Liège pour passer un peu de temps avec son parrain chériiiiiiii et Maxou est le plus heureux des enfants. Enfin il est aussi heureux car son parrain a une Playstation et il lui laisse jouer à certains jeux alors qu’à la maison il n’y en a pas…. . Au risque de devoir passer l’après-midi à jouer à une console de jeux on a décidé d’aller voir l’exposition le Jouet Star au Musée de la Vie Wallone, Rue Hors Chateau au pied de la montagne de Bueren ( pour ceux ou celles qui souhaitent un jour monter les 374 marches avec un dénivelé de 30 % ! ).

Maxou semble curieux de voir à quoi ressemble ce musée qui de prime abord ressemble à un ancien couvent. Il n’a d’ailleurs pas tort puisque ce bâtiment splendide au passage en a été un lorsque les Franciscains se sont installés au coeur de la vile de Liège au XIII siècle.

Après avoir pénétré dans ce superbe lieu on se dirige vers l’exposition en empruntant cette belle structure en aluminium qui nous mène au deuxième étage.

On ne sera pas immédiatement plongé dans le monde de Toy Story mais d’abord face à celui d’Alice au Pays des Merveilles où on nous demande d’ouvrir une porte… mais laquelle ?

 

La petite porte coulissante une fois ouverte on pénètre dans un lieu coloré et magique, rempli de vitrines de vieux jouets pour certaines et plus récent pour d’autres  mais qui pour ma part m’ont fait verser une petite larme en revoyant certains jouets de mon enfance méconnus des enfants actuels et ou spontanément  on repense aux nombreuses heures qu’on a passé avec nos amis à inventer des histoires les plus rocambolesques avec une imagination débordante, et ce qui fait tristement réfléchir à l’usage ( bien actuel évidement ) des tablettes, consoles et au frein qu’elles peuvent engendrer dans l’imagination des jeunes enfants durant leur enfance.

L’enfance, le moment où toute insouciance est permise qui disparaitra malheureusement au plus nos Loulous se dirigeront vers l’âge adulte  et où plus tardivement on voudra peut être fuir le monde réel et retourner en enfance.

Pour ma part beaucoup de nostalgie en regardant ces objets avec les yeux d’un enfant en entendant Maxou me dire : ” Oh Maman regarde c’est  le même que tu avais quand tu étais petite qui est chez Mamy “

Quelle joie de revoir Goldorak (mon surnom lorsque j’étais jeune ) avec Actarus, l’Empire de Vega, le vieux téléphone à touches Fischer Price ( chose que nos enfants ne connaîtront jamais )  que mes parents ont précieusement conservé et qui fait le plus grand bonheur de Maxence lorsqu’il va chez eux pour jouer comme à ” l’époque ” dit-il  ( suis-je vraiment née à l’époque jurassienne ? ).

J’ai d’ailleurs lu que ce téléphone est désormais remis à la vente sous l’intitulé Téléphone Vintage ” !!! pour celles et ceux qui désireraient s’en procurer un.

Avançant de vitres en vitrines on est bien sûr arrivé sur les “pixelisées “… S’il y a une PS 4 c’est qu’auparavant il y a eu une 1, 2 et 3 et bien d’autres … les Ninento, la X-Box…

Il a donc découvert le début des jeux vidéos… rappelez-vous pour celles et ceux qui sont nés vers la fin des années 70, début 80, le GAME BOY et son jeu star : Tétris !

Une très chouette petite expo pour faire un saut quelques dizaines d’années en arrière dans ma petite enfance et faire découvrir à Loulou l’évolution des jouets voire ceux qui resteront indétrônables….. Et en sortant, il m’a bien dit : ” Maman, fait comme Mamy ne jette surtout pas mes jouets car je devrais les montrer à mes enfants plus tard car ils n’existeront peut être plus en magasin “….

ça nous a donné soif tout cela. On s’est alors dirigé vers un petit bar à jus bien sympa Le Petit Pressoir, situé Rue Neuvice, une des étroites petites rues piétonnières à quelques mètres de l’Hôtel de Ville et de la Place du Marché de Liège jouxtant le superbe hôtel Le Neuvice  aménagé dans un bâtiment historique du 18ème siècle articulé autour d’une superbe cour intérieure que l’on devine de la rue.

De super bons smoothies et jus bio dans un lieu très hétéroclite où les objets de récup se mêlent aux vieux voltaires en velours, la mini-dinette en étain de mes grands-parents faisant office de déco, plein de cadres aux dimensions diverses et variées et surtout un personnel chaleureux comme tout liégeois ( même si la jeune propriétaire est ukrainienne )qui en fait un lieu convivial de vie où on passe pour boire un jus comme nous ou simplement pour discuter et lire…