Lors de notre séjour au Beau-Rivage Palace en tant qu’amoureux de belles choses et sportifs accomplis la visite du Musée Olympique nous semblait incontournable !

En tant que clients du Beau-Rivage Palace nous avons eu droit à un accès privilégié vers le Musée qui jouxte l’hôtel. L’un des charmants concierges nous a bien évidemment indiqué le chemin à emprunter pour y arriver en nous signalant qu’une ” petite surprise ” nous attendrait le long de ce chemin privé surplombant le lac.

 

Oeil de lynx était en alerte et n’a trouvé que de vieilles pierres dans la pelouse verte pistache ! Oups….

Mais quelles pierres ! Des pierres tombales ….. Un hommage et souvenir à nos fidèles compagnons grâce à ce petit cimetière canin.  Moment de recueillement pour Maxou qui a pensé qu’on n’avait pas mis de pierre tombale dans notre jardin lorsque nous avons enterré notre petite soquette… ( Mauvaise Maman Chat ! ).

Le concierge avait partagé ses secrets avec Maxou hier lors de leur petite heure de complicité en lui révélant que le chien de Coco Chanel y serait lui aussi enterré selon la légende (  Maman, le monsieur il s’est trompé… C’est pas Coco Chanel le dessin animé mais juste Coco 🙂 ).

On arrive donc non pas par l’entrée des artistes venant du domaine privé du Beau-Rivage Palace mais par l’entrée des sportifs ! Le ton est donné… On pénètre dans un domaine où le sport est roi et les sportifs de hauts niveaux sont élevés au rang de divinités.

Un magnifique parc lui aussi surplombant le lac où les grands artistes n’ont pas hésité à associer leur art aux différents sports … olympiques  ! Les Nanas de Nikkie jouent désormais au foot et l’homme au chapeau de Jean Michel Folon vous salue dès votre arrivée après avoir franchi les 97 marches  du grand escalier qui relie le lac Léman au parvis du Musée. On est sportif ou on ne l’est pas ….

Le bâtiment du Musée trône en hauteur tel la ville d’Olympe sur le mont éponyme. On part donc à la découverte de ce musée aux performances sportives délirantes en passant sous ( nous oui ! ) la barre d’une hauteur de 2,45m en réalisant tant bien que mal qu’un homme ( pas un super héro, juste un homme !) saute au-dessus de celle-ci ” juste ” en s’élançant !

On l’a sûrement tous dit au moins une fois à nos enfants …. “ L’important c’est de participer ” .

La devise olympique proposée  par son père, Pierre de Coubertin était  à l’origine “Citius, Altius, Fortius ” ; à savoir donner le meilleur de soi-même et à vivre ce dépassement comme une victoire. Cheminer vers ses limites et tendre vers l’excellence, ce qui  ne veut pas nécessairement dire être le premier mais simplement  que ” L’essentiel n’est pas de gagner mais de participer”.

C’est parti pour découvrir ce spacieux musée sur trois niveaux reliés entre eux par une rampe hélicoïdale, la « Welcome
Spine », imaginée pour que le visiteur s’identifie au porteur de flamme en retraçant l’histoire et l’esprit des jeux olympiques de l’antiquité jusqu’à nos jours, pour petits et grands et pour une meilleure compréhension de ce qu’ils représentent pour l’humanité ( perso je n’ai pas pu m’empêcher de penser que dans quelques jours les JO en Corée vont commencer et qu’ils réuniront pour la 1ère fois je pense les deux soeurs ennemies, La Corée du Nord et la Corée du Sud ).

C’est parti pour un marathon d’émotions qui prend sa source à Olympie bien entendu pour découvrir ce qu’étaient les Jeux à l’époque, pourquoi ont-ils été créés, qui les a créés.. tout cela grâce à une plateforme multimédia dernier cri en plusieurs langues naturellement !

On découvrira le Temple de Zeus et le site d’Olympie en 3D mais aussi l’univers du Baron Pierre de Coubertin, sa vision sur ce qu’est devenu cet évènement sportif incontournable, mais aussi son influence et ses motivations.

Les JO on ne le réalise pas toujours, c’est du sport bien entendu mais aussi tout ce qui gravite autour du sport, et des sportifs : les Villes-Hôtes, les installations monumentales, les défis créatifs et culturels, les identités visuelles à créer comme les mascottes et tout le merchandising auquel nous succomberons. Tout cela relève aussi de prouesses non pas sportives mais innovantes et créatives.

Un parcours du combattant où chaque ville qui souhaite poser sa candidature doit elle aussi se préparer bien en amont comme chaque sportif et où un laps de temps de 10ans s’écoulera entre la prise en charge de sa candidature et peut être de sa cérémonie d’ouverture si celle-ci a été retenue. Comme les sportifs seule une ville sera sur le podium tous les 2ans et les déceptions seront nombreuses.

Une impressionnante ligne du temps interactive présente toutes les villes qui ont accueilli les Jeux depuis leurs origines en 1896.

Qui dit JO depuis 1896, dit plus de 50 torches qui transportent la flamme olympique sans qu’elle ne s’éteigne. Elles sont toutes plus belles les unes que les autres et Maxou posait en effet beaucoup de questions afin de savoir comment est ce possible que la torche ne s’éteigne pas s’il pleut, s’il y a du vent…etc…  Je vous laisse y réfléchir !

Après l’Histoire des Jeux, ses torches, ses mascottes et stades, on s’immisce enfin dans l’histoire des compétitions et on part à la découverte de ses champions.  Plein d’objets d’hier et d’aujourd’hui ( comme dirait Maxou de ” l’époque ” ) pour se remémorer les prouesses de ces athlètes et l’histoire qui se cache derrière pour certains.

J’ai bien vu qu’il a eu un moment d’hésitation devant les skis en bois….  Sous-entendu : T’as appris à skier avec çA Maman, à ton époque ??? 

Des bornes mutimédia sont installées un peu partout pour répondre à vos questions mais aussi vous piégez.. Vous vous souvenez de l’ensemble des JO et de leurs grands champions ?

Des sports qui sont reconnus en tant que sport olympique.. ou pas !

On s’amuse et on apprend plein de choses.  Pour ma part je ne le savais pas et Maxence est resté bouche bée devant l’information ( !! ) mais pour qu’un sport soit reconnu ” Sport Olympique ” il doit être pratiqué dans plus de 50 pays sur 3 continents et ( surtout ! ) pratiqué tant par des femmes que par des hommes…. Bref, mon pti coeur les JO prônent la mixité et l’égalité des sexes ! Et toc !

 

Le dernier étage nous a invité à découvrir la vie au sein du Village Olympique, une fourmilière de sportifs de haut niveau toutes nationalités confondues avec des habitudes et mode de vie très différents.

On y découvre la préparation propre aux différentes disciplines sportives et on peut s’initier au biathlon nordique …

 

Résultat : on est nul !

Les méthodes d’entraînement sur des petites plate-formes interactives hyper précises, on saura désormais tout sur leur mode de concentration ( parce que vouloir se dépasser lors du saut en hauteur pendant que la course de haies a commencé et qu’une partie du stade acclame le résultat du lancer au javelot ça n’a pas l’air évident ! ).

Leur mode de nutrition car non Maxou ils sont jeunes et sportifs mais ils ne mangent pas que des pâtes toute la journée mais aussi sur les contrôles sur leur santé pendant cette quinzaine avec également une petite parenthèse tout de même sur les dérives des ” surdosage de vitamines ” dira-t-on….

Comme le disait Pierre :”  Le plus important aux Jeux olympiques n’est pas de gagner mais de participer, car l’important dans la vie ce n’est point le triomphe mais le combat ; l’essentiel, ce n’est pas d’avoir vaincu mais de s’être bien battu », l’important est de participer . ”  Mais tous les sportifs de haut niveau qui se préparent pendant des années rêvent de se retrouver sur la plus haute marche du podium………….. et nous aussi !

Si vous n’êtes pas de vrais sportifs vous sortez de ce musée en voulant le devenir … et le Musée vous en donne la possibilité ! Vous allez pouvoir vous mesurer au record d’Usain Bolt sur la piste de 100m en …. 9s 58 . Le temps de dévérouiller votre smartphone, enclenché le chronomètre sur l’application et … lui il est déjà revenu ! Complètement dingue !
A vos marques, prêts, partez !

 

Une visite fabuleuse dans un lieu exceptionnel le long du lac Léman que je conseille à tous sportifs et non-sportifs ! On se réjouit d’être dans quelques jours devant la télévision pour assister à la 23ème cérémonie d’ouverture des JO d’hiver de PyeongChang et pourquoi pas d’ici là assister ” en vrai ” aux JO d’été de Paris en 2024  !