Un long week end de Toussaint où on avait envie de bouger mais faire trop de kilomètres, sans prendre l’avion ( car c’était une décision de dernière minute ), dans la nature car on annonçait un ciel bleu digne d’un mois d’août ( dans le sud de la France je précise .. pas à Luxembourg ) en se sentant dépaysé…. Quid ?

Je glisse à l’oreille de ma moitié… ” Tu sais moi qui ai toujours aimé les châteaux pourquoi n’irait-on pas en Bavière faire les châteaux de Louis II ????? “

Via Michelin a pris la décision pour nous: 515km – 5h47 ! Ouille c’est pas vendeur cela !

Ok c’est trop loin pour 3jours mais restons sur l’idée de l’Allemagne et regardons les autres châteaux dans ce pays voisin que l’on ne connaît pas vraiment ….  J’ai vendu l’idée des châteaux au père, reste à les vendre au fils :

  • Mon cœur cela te plairait d’aller voir des châteaux de  princesses chevaliers pendant quelques jours ?
  • Oh Ouiiiiii je vais prendre mon armure et bouclier Maman !

Youpiiiiiiiie c’est vendu, direction la région de Bade-Wurtemberg  à 2heures de Luxembourg.

On décide sur notre trajet de s’arrêter à Mannheim où j’avais lu qu’il y avait également un château mais plutôt dans un style renaissance/baroque  que gothique des autres châteaux. J’avais sans doute oublié de lire la deuxième ligne qui disait que le château, ancienne résidence des princes palatins ne se visite plus car il abrite désormais l’université de Mannheim.

 

On en a donc profité pour faire une petite balade dans le centre-ville et la découvrir avec ces beaux dégradés de couleurs automnales.

Après ce petit tour j’en conviens que ce n’est pas vraiment une ” belle ” ville avec de beaux bâtiments historiques,,,, même s’il y a de belles églises. L’hôtel dans lequel nous avons séjourné à sauver la mise, le Speicher7

Un hôtel en bordure de fleuve, dans un quartier de type industriel voire en friche, à la façade en acier corten où la décoration intérieur est un mélange de vintage, vieux cuir et chaises à roulettes, l’arrière du bar semble lui voué aux offrandes d’un temple bouddhiste et où les lampes sont remplacées par des mappemondes en forme de globe terrestre de toutes les tailles.

 

On a profité du soleil et de la superbe terrasse en buvant un petit café ou jus bio ( car tout est bio…) en patientant d’avoir notre chambre.

La chambre 17 sera la nôtre ! Et quelle surprise ( enfin plusieurs … ), la déco est comme le reste superbe sobre, épurée et décalée au look industriel dans les déclinaisons de beige donnant sur les berges du fleuve ET une seconde surprise qui nous a beaucoup fait rire…. un petit lit à barreaux pour Maxou. Qui dans un premier temps semblait vexé car il n’est plus un bébé ( si si mon cœur tu seras toujours le mien !!! ) et amusé par la suite de se dire qu’il allait dormir comme lorsqu’il était petit ( ouf !… ).

Le soir on avait décidé de jouer la carte ” Cuisine Locale ” en allant manger non pas une saucisse mais dans un restaurant qui met la volaille  à l’honneur, le Hahnhof et où j’ai mangé de la viande en face de clones !!

Le lendemain matin on a pris la route pour découvrir et enfin visiter le superbe château de la ville d’Heidelberg. On dépose nos valises dans notre hôtel; le Art Hotel  établi dans un bâtiment historique et où la décoration intérieure est elle blanche et contemporaine avant de parcourir à pied les quelques 500m qui sont censés nous mener au château.

On devait bien entendu s’en douter comme le château surplombe la vieille ville que la montée allait être abrupte ! On laisse le côté sportif de côté et on monte en funiculaire ( ça fait activité parc de loisirs en même temps ! ).

Sortis de ce petit funiculaire en bois on est bien guidé pour ne pas manquer LE château…. Et Waouw on avait promis à Maxou un VRAI château de chevalier qui avait été construit il y a très longtemps et qui  malheureusement a été en partie détruit. ça il l’avait remarqué..: Plus de fenêtres, une tour qui s’est écroulée…Pfff les chevaliers ils étaient nuls, ils n’ont pas réussi à bien défendre leur château ! ET toc !

On ne peut malheureusement pas visiter l’intérieur ( ou à cie ouvert .. ) mais bien les caves où il ne faut pas manquer le gros bonnet pour les amateurs de vin que nous sommes.Dommage le robinet ne s’ouvre plus et il n’y a plus de vin ( heureusement auquel cas cela ferrait un bon vinaigre de vin depuis 7 siècles ! ).

Les magnifiques couleurs automnales nous ont accompagné tout au long de notre tour autour du château pour afin profiter de la rue sur la ville et sur le fleuve.

Maintenant qu’on est en haut, il nous reste à descendre… à pied pour aller flâner dans le village et admirer le château du pont qui engendre le fleuve.

 

On a eu chaud lors de cette petite descente scabreuse en évitant de se tordre la cheville ( comme Papa ), on va désormais se réchauffer au sens propre avec un bon chocolat chaud, café et tarte aux abricots à la lavande ( divin !!! ) à la Fée Heidelberg.

Le soir on joue la carte Chevalier à fond en allant manger à la taverne ZumGüldenen Schaf : table, chaise, menu Kids tout y est.

Dernier château sur notre “liste ” et non des moindres; le fabuleux château de Hohenzollern situé au sommet du mot éponyme dont la première partie date du XI siècle tandis que les autres ailes sont nettement plus récentes donnant l’impression qu’il date d’il y a quelques dizaines d’années ( on en est pas loin, 1850 ! ) tout propre tout beau.

On visite le château qui n’a jamais été habité depuis sa reconstruction d’où l’importance de se chausser de chaussons de Schrek, pointure 53 !

Quelques jours à 200km de Luxembourg pour s’évader et retourner à l’ère des côtes de maille, casque et bouclier que je vous conseille vivement pour nos petits Loulous.